fbpx

Les bienfaits de l’activité physique chez les aînés

Les bienfaits de l’activité physique chez les aînés

«Savoir vieillir, la science qu’on devrait acquérir tous les jours, et qui manque bien souvent à des presque centenaires».
Alexandre Dumas, fils ; le docteur Servans (1849)

Certains changements biologiques sont inévitables avec l’âge. Il existe une relation étroite entre le manque d’activité physique et le déclin fonctionnel chez les adultes âgés de plus de 65 ans. La pratique d’activité physique aérobique régulière et les programmes d’exercices de courte durée peuvent réduire les limitations fonctionnelles et d’incapacité à un âge plus avance (Paterson et coll., 2010).

Quand commencer à s’entraîner?

Il est clair que la pratique d’activité physique régulière avant l’âge de 65 ans constitue un moyen efficace de diminuer  de façon générale les effets associés au vieillissement, elle peut même augmenter le nombre d’années de vie indépendante, en plus d’améliorer la qualité de vie des aînés.

Quels sont les bienfaits majeurs de pratiquer l’activité physique pour les aînés?

Les aînés peuvent effectuer des gains de forces significatifs. De plus, du travail de musculation et de flexibilité peut aider à améliorer l’équilibre, augmenter l’amplitude du mouvement et procurer un sentiment plus accentuer de contrôle du corps (Hurley et coll., 2011). Un tel entraînement peut avoir un impacte bénéfique significatif sur la prévention des chutes qui, selon les données probantes, constituent la principale cause de blessures fatales chez les gens de plus de 75 ans (Barry et coll., 1993)

Les professionnels de l’exercice qualifiés comme nous qui comprennent les impacts de la pratique régulière d’activité physique peuvent vous aider en vous motivant et vous guidant pour favoriser un vieillissement en santé.

Mélanie Boisvert, B. Sc. Éducatrice Physique

Fabien Morand, M. Sc. Kinésiologue

La société canadienne de physiologie de l’exercice, la santé par la pratique d’activité physique 2013

Suivez-nous :