fbpx

Comment choisir la bonne huile pour vivre longtemps et en santé?

Comment choisir la bonne huile pour vivre longtemps et en santé?

Huile d’olive, huile de tournesol, de pépin de raisin, de canola, d’arachide, de noix… Il y a tellement d’huiles sur le marché depuis quelques années qu’on ne sait plus quoi acheter. Quelle est la meilleure huile pour sa santé ? Laquelle privilégier pour la cuisson? Voici des éléments à tenir compte pour faire un bon choix :

Généralement :

  • Une huile bonne pour la santé contiendra un taux élevé en oméga 3 et plus faible en oméga 6.
  • Elle sera riche en gras mono-insaturés.
  • En tout temps, peu importe l’huile dont vous vous servez pour la cuisson, dès qu’elle commence à fumer, c’est qu’elle est nocive.
    Jetez-la!

 

  • Certaines huiles se conservent bien dans le réfrigérateur. Elles peuvent figer au froid, mais après quelques minutes à la température de la pièce, elles reprennent la consistance voulue.
  • Une huile qui perd ses substances antioxydantes, donc qui s’oxyde devient rance. Elle n’est donc plus consommable.

Le gras est une composante importante d’une alimentation en santé. Bien intégré à l’alimentation, il permet au corps d’absorber les vitamines liposolubles telles que les vitamines A, D et E. Les graisses, surtout le beurre et le saindoux, contiennent une part élevée d’acides gras saturés, les monosaturés et les polysaturés. En consommer en grande quantité peut endommager la santé et est déconseillé.

*Longtemps les diététistes et les professionnels de la santé ont cru bien de recommander au consommateur de remplacer le beurre par de la margarine. Ils ont dû admettre dans les années 1990 que la margarine est une source de gras hydrogénée et une importante source de gras trans des substances qui augmentent les risques de maladies cardiovasculaires et qui ont d’autres répercussions néfastes sur la santé.

Les margarines non hydrogénées sont sans danger aujourd’hui, mais nous ignorons quels effets elles auront sur la santé à long terme. Les huiles végétales ont une densité calorique élevée et ne font pas bon augure non plus!

 

 

 

 

 

 

 

C’est l’huile de canola qui remporte la palme d’or! Elle est la plus recommandée par les diététistes en raison de sa teneur en acides gras oméga-3, très supérieure à celle de l’huile d’olive, et de ses capacités à réduire le taux de mauvais cholestérol. Elle est la moins coûteuse des huiles de première pression à froid, la plus durable, et elle résiste bien à la cuisson. Il est conseillé par contre de se procurer une huile de canola biologique qui ne présente pas de caractéristiques d’OGM.

Bonne dégustation!

 

Mélanie Boisvert, B.Sc. Éducatrice Physique
Fabien Morand, M. Sc. Kinésiologue

Révision médicale : Dr Jesus Cardenas, Médecin allergologue, 27 juin 2014

*FONTAINE, RACHEL, Le secret des centenaires, les éditions cardinales, 2011

Suivez-nous :